Corona virus ou non, les élèves restent des élèves. Comment capter leur attention pendant une leçon vidéo ? En plus de mes articles abordant mes Neuf conseils pour réussir votre enseignement à distance et mon Top 5 des bonnes pratiques des enseignants utilisant Microsoft Teams pour l’apprentissage à distance, voici quelques conseils et astuces pour la gestion d’une classe en ligne.

Mettez quelque chose en place

Découvrez à l’avance quel outil est le plus adapté à votre matière, à votre classe et à l’âge de vos élèves. Dans une matière linguistique, l’interactivité est importante et un enseignement en ligne synchronisé présente de nombreux avantages car il crée beaucoup d’interaction.

Pour un sujet pratique, une vidéo éditée avec un plan par étapes et une séance de questions en ligne par la suite pourrait être une meilleure idée.

Les élèves de l’école primaire trouvent très important de voir de temps en temps leur professeur et leurs camarades de classe dans une conversation vidéo en classe.

Pour une bonne gestion de classe en ligne, il est préférable d’envoyer à l’avance un petit manuel à vos élèves : comment fonctionne l’outil, arriver à l’heure, allumer ou éteindre la caméra et le micro pendant la leçon, utilisez la fonction chat pour poser des questions …

Organisez une session avec vos élèves pour tester et expliquer toutes les détails techniques. Et au début de la leçon, passez en revue les fonctions techniques les plus importantes telles que le micro, la caméra et le chat. Le plus important, c’est d’avoir un bon son. Si nécessaire, mettez de la musique 10 minutes à l’avance avec un texte d’accompagnement “Vous n’entendez rien maintenant ? Alors assurez-vous de vérifier votre microphone”. Ainsi, les étudiants remarquent immédiatement que quelque chose ne va pas. Et coupez le son de tous les autres appareils du voisinage.

Mais surtout, n’ayez pas peur d’être vulnérable et dites à vos élèves que vous allez essayer quelque chose et que vous espérez que ça marche.

 

Pensez à l’aspect technique

Un ralentissement du débit Internet ou une surchargées des serveur des plates-formes d’apprentissage sont des phénomènes hors de votre contrôle, mais vous pouvez essayer d’obtenir les meilleures conditions technique possible.

Trouvez un endroit calme dans votre maison avec la meilleure portée de votre signal Internet.

Remplacez le wifi par un câble Ethernet. Et éventuellement utilisez votre smartphone comme un poitn d’accès pour une meilleure connexion internet (pensez à garder un œil sur votre consommation de données si vous ne voulez pas payer trop cher au moment de la facture).

Si l’un(e) de vos élèves rencontre un problème de connexion Internet avec votre cours ou conférence, la question à se poser est : “de quel côté de la ligne se trouve ce problème ?”. Si tout les élèves rencontrent le même problème, c’est votre connexion qui est en cause. Si un seul élève rencontre ce problème, c’est sur sa connexion que se situe le souci.

Parfois, un smartphone fonctionne mieux qu’un vieil ordinateur. Les smartphones de vos élèves ont tout ce qu’il faut pour que la rencontre se passe au mieux : caméras, microphones, sortie son pour casque ou écouteurs. Le seul inconvénient est que le texte apparaît un peu petit sur l’écran.

 

Réussir grâce au chat

La fonction de chat est cruciale dans la gestion des classes en ligne. Laissez les élèves poser des questions pendant la leçon par le biais du chat. Vous pouvez les passer en revue pendant ou à la fin de la leçon. Selon l’âge de vos élèves, ils répondront déjà aux questions des autres dans le chat commun. C’est quelque chose de formidable et qui ne se passerait sans doute jamais en classe.

C’est et cela reste une leçon, c’est pourquoi il ne faut pas tolérer trop de blagues et un langage de chat inintelligible. Lorsqu’un élève tape AFK (absent(e) du clavier) ou BRB (je reviens tout de suite), tous ses camarades de classe comprennent qu’il/elle sont allé(e) aux toilettes, mais pas forcément vous. Prenez le temps de découvrir ces formes de langage de l’Internet pour vous sentir plus à l’aise. Pensez également à l’attention que vous voulez porter à la correction de l’orthographe. Ne tolérez pas les erreurs ou n’acceptez pas les questions sans qu’elles soient complètement correctes du point de vue linguistique, si c’est ce que vous attendez de vos élèves.

Le chat donne une dynamique de classe différente. Des élèves silencieux habituellement posent soudain une question ou prennent l’initiative. Qui sait, cela pourrait bientôt avoir une influence positive durable dans votre classe pour l’avenir. À la fin de la leçon, vous pouvez discuter avec vos élèves ou les laisser échanger entre eux après votre départ.

 

Sécurité et vie privée

Les élèves peuvent enregistrer votre leçon vidéo sans se faire remarquer, la remonter avec des voix amusantes ou sortir des phrases de leur contexte. Elle n’est pas autorisée selon la législation de GDPR, mais malheureusement, cela peut arriver. Veillez à régler les paramètres de confidentialité de vos vidéos sur “privé” ou ne les publiez que sur des environnements sécurisés comme Microsoft Stream.

Assurez-vous qu’aucun e-mail ou photo de vacances n’apparaisse soudainement sur votre écran partagé.

Utilisez donc des outils absolument sûrs en terme de sécurité (des outils comportant des failles de sécurité ont déjà permis à des personnes malveillantes de capter des données ou d’exposer des élèves à du contenu inapproprié).

 

Tolérance zéro ?

Les élèves restent des élèves. Vous ne pouvez pas contrôler les bonnes excuses des élèves prétextant une mauvaise connexion Internet. S’ils/elles se comportent vraiment mal ou ne sont pas présent(e)s pendant votre cours en ligne, il est difficile de les sanctionner en période de confinement. Après la leçon, contactez l’élève concerné(e) et, dans un deuxième temps, ses parents. Soyez ouvert(e) à la communication et vérifiez comment l’élève se sent et quelle est la situation à la maison.

Posez plus de questions que dans une classe normale. Vous pouvez accepter qu’ils doivent répondre dans les 5 minutes pour prouver qu’ils sont “présents”. L’intervention technique aide également à la gestion de votre classe en ligne : éteignez le microphone d’un élève si nécessaire, assurez-vous qu’il ne peut pas chatouiller sur le tableau blanc en ligne.

Veillez à élaborer un code de conduite au niveau de l’école. Comment vous comportez-vous, comment utilisez-vous votre micro, votre webcam et votre chat, êtes-vous autorisé à aller aux toilettes ou non pendant une leçon en ligne …

 

Pouce en l’air

En classe, vous pouvez voir immédiatement quel(le)s élèves ne suivent pas le cours et un seul regard bien appuyé peut faire taire un(e) élève bavard(e). Il faut accepter que cela ne soit pas possible pendant un cours en ligne. Derrière leur écran, les élèves deviennent encore plus silencieux lorsqu’ils/elles décrochent. Vous les pensez avec vous mais ce n’est pas ou plus forcément le cas.

Certains outils de feedback comme Microsoft Forms comportent des fonctionnalités qui permettent aux étudiant(e)s d’indiquer s’ils suivent toujours, si la leçon est peut être trop rapide ou trop lente.

N’oubliez pas de demander régulièrement si tout le monde vous suit, malgré le manque de communication non verbale qui reste un handicap dans l’enseignement en ligne.

Au début, prêtez une attention particulière à vos expressions faciales, aux gestes supplémentaires comme un pouce en l’air. Vous devez donner l’impression d’être enthousiaste, sans parler trop vite ou trop fort. Mais vous ne pouvez pas continuer comme ça trop longtemps. Au bout d’un certain temps, détendez-vous et rabattez-vous sur votre propre style pour enseigner en ligne.

Avec un peu d’habitude, on peut lâcher une blague de temps en temps. Sans beaucoup d’expérience, l’enseignement en ligne demande vraiment énormément de concentration. Même maintenant, quand j’anime des formations en ligne, je me sens encore parfois comme un présentateur de radio. Mais avec un peu de pratique, ça devient naturel, agréable et ça marche vraiment.

 

Si vous avez besoin d’aide pour vous former gratuitement, pensez à Mes conférences en ligne pour les écoles cette semaine !

Laisser un commentaire